ça décape

A partir du n°39 (été 2009) je m’occuperai, dans la revue Décapage (qui publia six proses du TGV dans son n°35), d’une chronique intitulée L’existence des villes. Il s’agira, en quelques phrases, de brosser le portrait d’une ville, en essayant à chaque fois d’articuler la singularité d’un lieu avec l’idée que l’on peut se faire de ce qu’est une ville, en général. Je commencerai par Edimbourg. Après quoi viendront (tant que JB Gendarme ne me vire pas) Tokyo, Londonderry, New York, Medellin…

Une bonne occasion pour rappeler la sortie imminente (15 avril) du n°38 d’icelle (printemps) à la maquette rajeunie et au sommaire alléchant : outre les chroniques régulières (de G. Polet, V. Delecroix, etc.), un dossier sur les cent ans de la NRF ainsi que des textes de Blas de Roblès ou Gouzou, vous pourrez lire  une excellente nouvelle du non moins excellent ami Schmutz.

Dans les bonnes librairies, 8,50 euros.

Advertisements

2 réflexions sur “ça décape

  1. Vous vous assagissez ? Ca devient sérieux votre blog, ce qui ne veut pas dire qu’avant ça ne l’était pas, c’est juste que… ça fait plus établi, non ce n’est pas vraiment le bon terme.
    En fait je suis un peu nostalgique de vos blogs éphémères, j’ai bien aimé votre manière de les faire apparaître puis disparaître ; pour celui-là j’ai l’impression qu’il n’en sera pas de même il est trop bien structuré (je parle de sa construction pas du contenu).
    Mais je suis sûre que je prendrai toujours le même plaisir à m’y évader.
    Bien le bonjour chez vous cher PV.

  2. Vous avez raison.
    Je me suis dit : ai-je tant de choses intéressantes à dire pour alimenter des posts quotidiens, ou hebdomadaires ? Non, je ne crois pas. Du coup, j’ai choisi une interface plus neutre, qui soit juste une page personnelle, un peu comme un myspace, dans laquelle je ne propose des textes (dans la rubrique « marges ») que s’ils me semblent valoir un peu le coup (plutôt que mettre quelques bribes de textes et d’ébauches sans intérêt, par-ci par-là, comme dans vers la prose). Voilà pour ce blog.
    Par contre, j’ai toujours l’envie d’un projet qui ait un sens sur un blog et n’ait de sens que sur blog, du « blog-art » (comme dans les proses du tgv, si l’on veut). Pour cela, il faut que je trouve un concept qui légitime l’usage de cette forme. Mais je ferai ça sous pseudo (vous en serez évidemment la première informée, chère Val)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s