L’Afrique à l’envers

Fin 2004 début 2005, Yannick Rondelez et Marc Vinclair (mon frère, entre autre) ont traversé l’Afrique, du Cap (Afrique du Sud) au Caire (Egypte), à vélo. Sous la forme d’une correspondance avec son amie (restée au Japon) et illustrée à chaque page (en couleur) par sa main inspirée, Yannick Rondelez permet dans l’Afrique à l’envers à ceux qui en ont mal, d’avance, aux fessiers, de vivre par procuration cette épopée cyclique, riche en péripéties, à toute berzingue et deux fois deux roues. 11 000 kilomètres de sueur et de joie, soleil dans la souffrance, le sable sur les crampes, l’amitié des hommes.

Yannick Rondelez, L’Afrique à l’envers, Aux sources du Maica éd., 226 p. illustr. couleur, 27 euros.

Une réflexion sur “L’Afrique à l’envers

  1. Un superbe témoignage de leur périple que je viens de lire. Les dessins de Yannick sont très beaux et le texte est rempli d’humour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s