Terre inculte

0692B1C8-15E9-47F1-ACC6-6744CD6D7351.jpeg

Que peut-on faire avec les textes illisibles ?

Les œuvres poétiques qui ont bouleversé la modernité ont imposé un nouveau régime de réception, dont on n’a pas encore pris toute la mesure. Déjouant la manière habituelle dont le lecteur synthétise la signification, elles réclament de sa part une attention spécifique.

Laquelle ? Pour la déterminer, Pierre Vinclair propose de partir des textes mêmes. Dans un corps à corps avec le célèbre poème de T. S. Eliot, The Waste Land (1922), il avance strophe par strophe, élucidant les références intertextuelles, les ramenant au contexte de production, offrant une nouvelle traduction du texte et élaborant de nouveaux schèmes théoriques à même de rendre compte de son fonctionnement. Il parvient ainsi à comprendre ce que le poème attend de nous. S’ouvre alors un nouveau territoire de pratiques à explorer, qui définit une éthique de la réception.

4eme de couverture de Terre inculte, Hermann, janvier 2018.

Publicités
Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s