Le Grand recueil, # 0. Présentation

J’entreprends aujourd’hui un nouveau feuilleton, dont je n’ai aucune idée du temps qu’il durera (trois semaines, cinq mois, dix ans – qui sait ?) ni s’il sera mené à terme (sans doute pas – mais qui sait !). Il s’agit du Shijing, le Livre des Odes, ou Classique des vers chinois. Il comprend 305 poèmes écrits avant le 5ème siècle avant J.-C. et compilés – dit la tradition – par Confucius  himself. Si l’on en compte plusieurs en anglais (dont une d’Ezra Pound, sous le titre de Confucian Odes, à lire ici), la seule traduction intégrale en français date de 1896 ; elle est en prose, et le jésuite Séraphin Couvreur qui l’a entreprise ne cachait pas s’intéresser moins à la poésie du texte qu’à son contenu doctrinal. Contenu d’ailleurs assez incertain ; si, dans ces poèmes dont l’origine est trouble, certains – et toute la tradition des lettrés – croient savoir déchiffrer (selon des interprétations parfois alambiquées) des allégories de la pensée morale ou politique de Confucius, d’autres – Marcel Granet en tête – n’y entendent que les chansons populaires qu’ils furent sans doute d’abord.

Quant au titre, Shijing 诗经, il se compose de deux caractères dont le premier signifie « poésie » ou « chant » (au singulier ou au pluriel, indifféremment), et le second « classique » ou mieux « canon » – achèvement passé, qu’il faut imiter pour en approcher la perfection. Quelque chose qui tient lieu à la fois d’anthologie et de modèle : un art poétique par l’exemple, mais sans l’édiction explicite de normes. Il faut souligner par ailleurs que ce « jing » s’intègre à toute une série d’ouvrages canoniques : le Daode-jing, Dazang-jing, etc. Une traduction littérale de Shijing serait donc Le Canon de la poésie. Le désavantage d’un tel titre, c’est qu’il n’annonce pas son contenu de manière assez claire à des oreilles non déjà éduquées à la tradition chinoise (or, une telle éducation serait précisément l’un des enjeux du partage de la traduction). On pourrait donc tout aussi bien choisir L’Art poétique chinois, ou, à la manière de Pound, les Odes confucéennes. À titre provisoire, et pour un clin d’oeil amusé à Francis Ponge (peu chinois, il ne nous en est pas moins suffisamment canonique), je choisirai Le Grand recueil.

Il comprend quatre sections :

  • Les chansons, ou poèmes en « style du pays » (guofeng 國風, numérotés 1 à 160), provenant de quinze royaumes différents.
  • Les chants, ou poèmes de « petit raffinement » (xiaoya, 小雅, numérotés 161 à 234).
  • Les odes, ou poèmes de « grand raffinement » (daya 大雅, numérotés 235 à 265).
  • Les hymnes (song 頌, numérotés 266 à 305).

Quelques précisions pour finir : je ne suis pas sinologue, ni traducteur professionnel (en tout cas pas du chinois ; je n’ai traduit « professionnellement » qu’un livre de poèmes – de l’anglais ; il sortira prochainement, j’en reparlerai alors). Ma connaissance du mandarin ne me permet pas de comprendre sans l’aide du dictionnaire (voire de premières traductions, comme on en offre ici) ces poèmes écrits il y a 3000 ans, dans un style antique qui n’a plus cours, et que la presque totalité des Chinois eux-mêmes peinent à déchiffrer. Mais je connais la grammaire du mandarin, que je parle à peu près, et sais reconnaître plusieurs (entre 2 et 3, c’est déjà plusieurs !) milliers de caractères. J’ai aussi quelques notions relatives à la prosodie classique en chinois. Pour le reste, j’écris des livres de poésie (en français !).

Je voudrais simplement, ici, lire le Shijing ; et pour ce livre comme pour The Waste Land, je ne trouve pas meilleur moyen que de le traduire. Lire, et essayer de rendre lisible – ou tout du moins de remplacer l’illisibilité de l’incompris (défaut de sens dû à l’éloignement culturel et historique qui nous sépare de la Chine archaïque) par une autre illisibilité – proprement poétique celle-là, sinon pleinement positive – qui suggère en tout cas un excès de sens, ce qu’on entend parfois sous le beau nom de mystère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s