LGR, # 26. La barque en bois de cyprès

Retour à la page du feuilleton

Tangue la barque en bois de cyprès,
__et tangue encore – dans les rapides…
Il m’est impossible de dormir !
__Comme une sourde angoisse m’obsède
(Sans compter que je n’ai plus une goutte d’alcool
__pour tout oublier, m’évader).
Mais mon cœur n’est pas un miroir :
__je ne parviens pas à y voir clair.
(Quant à mes propres frères,
__je ne peux pas compter sur eux :
Oserais-je seulement me plaindre,
__ils piqueraient une colère noire !).
Ah… Mon cœur n’est pas un caillou
__qu’on peut envoyer balader !
Et mon cœur n’est pas un tapis
__qu’on saurait rouler à sa guise !
Je suis un homme digne et pieux,
__qu’on ne saurait pointer du doigt…
Mon cœur est soucieux – triste, triste,
__blessé par cette bande de pauvres types !
J’ai dû endurer des souffrances – beaucoup !
__et souffrir leurs insultes – en grand nombre !
Mais je me dis : calme-toi, tiens-toi tranquille –
__au moment du réveil, tu y verras plus clair :
Soleil et lune, l’un après l’autre –
__quand l’un monte, l’autre décline – n’est-ce pas ?
Mais le chagrin défait mon cœur,
__comme un linge qu’on n’a pas lavé.
Alors je me dis : calme-toi, tiens-toi tranquille…
__puisque tu ne peux pas t’envoler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s